La société Terhills, filiale de la société d’investissement limbourgeoise LRM, a reçu pour mission de transformer ce site en destination touristique unique. En 2011, 219 hectares de terrain industriel étaient déjà transformés en domaine naturel (100 ha) et de loisirs (119 ha).

L’asbl Paysage régional de la Campine et du pays mosan y a installé la principale porte d’accès au parc national de la Haute Campine. En pleine nature, l’Université d’Hasselt a construit l’« ECOTRON », une infrastructure de recherche exceptionnelle. Des chercheurs y étudient les effets des changements climatiques sur la biodiversité.

Le centre névralgique du site sera un lieu de villégiature développé par Terhills en partenariat avec Center Parcs. Il ouvrira ses portes au printemps 2021. Le lac Vulex a été adroitement reconverti pour accueillir le Terhills Cablepark, qui rencontre un franc succès, et l’ancien bâtiment principal de la mine a été transformé pour abriter le Terhills Hotel. Plus récemment, le complexe de spa et bien-être ultramoderne « Elaisa » s’est lui aussi installé sur le site. Il a ouvert ses portes l’été dernier.

Pour relier les différentes attractions sans polluer l’atmosphère, une voie de communication a été aménagée en forme de boucle sur 4,2 kilomètres. Elle permettra à tous les visiteurs de se déplacer facilement en navette électrique sur tout le domaine.